Décès de Hardy Stocker

3.08.2022

(entraîneur honoraire du Fechtclub Zoug)

C’est avec une grande tristesse que le Fechtclub Zoug nous a appris le décès de Hardy Stocker, entraîneur honoraire du FCZ. Hardy a entamé son dernier voyage la semaine dernière à l’âge de 83 ans.

Hardy faisait partie du Fechtclub Zoug depuis 1972 et l’a influencé comme aucune autre personne. En tant qu’entraîneur, on pouvait le rencontrer aux côtés de ses escrimeurs jusqu’en 2018. Il a formé plusieurs générations d’escrimeuses et d’escrimeurs zougois. Son engagement infatigable n’a pris fin qu’à un âge avancé, en raison de restrictions physiques. Après avoir quitté son poste d’entraîneur du club, il a passé ses dernières années en Thaïlande avec sa femme Karin.

Le Fechtclub Zoug et l’ensemble de l’escrime suisse perdent avec Hardy une personne qui, pendant plus de 40 ans, a toujours apporté des idées non conventionnelles et de nouvelles méthodes à notre sport. Il savait faire progresser ses athlètes non seulement sur le plan sportif, mais aussi sur le plan humain. Hardy voyait toujours un être humain derrière chaque escrimeur et pas seulement un athlète. C’est précisément cette qualité qui faisait d’Hardy un homme merveilleux.

Outre ses qualités humaines, il était bien entendu aussi un entraîneur doué. Bien qu’Hardy ait appris beaucoup de choses en autodidacte, il a pu fêter de nombreux succès. De nombreux escrimeurs zougois ont pu fêter des succès à différents niveaux lors des championnats suisses ou être fiers de leur qualification pour les championnats du monde ou d’Europe. Ces succès lui ont valu d’être élu entraîneur de la relève de l’année en 1995 par le Comité olympique suisse. De même, le Prix Panathlon lui a été remis en 2016. Une petite vidéo sur Hardy Stocker (en suisse allemand) a également été réalisée à l’occasion de ce gala sportif.

https://www.youtube.com/watch?v=HyTPMkUEdLs

Nous garderons de Hardy le souvenir d’une personne joyeuse, optimiste et chaleureuse. Son action au sein du club d’escrime de Zoug et son influence sur la scène suisse de l’escrime pendant plus de 40 ans perdureront encore longtemps.

Nos pensées vont en ce moment à Karin, l’épouse de Hardy, et à toute sa famille. Le comité et la direction de Swiss Fencing présentent les condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page