Escrime thérapeutique

L’activité physique est essentielle en tant que soin de support dans les suites d’un cancer du sein. Elle contribue à diminuer les récidives, améliore la qualité de vie et favorise la reprise d’une activité sociale. L’escrime est particulièrement adaptée. Elle se pratique sans limite d’âge, que l’on soit sportive ou non. L’escrime a des effets reconnus sur la posture et la mobilité de l’épaule. Elle permet de diminuer les douleurs liées aux cicatrices. La pratique de l’escrime a également un impact positif sur la confiance et l’estime de soi.

En 2016 le Club Lugano Scherma a lancé le premier projet d’escrime thérapeutique contre le cancer du sien. D’autres villes ont lancés des projets analgues, comme à Lausanne.
Swiss Fencing entends coordonnéer ces projets au niveau national et encourager d’autres club en Suisse à proposer l’escrime dans la lutte contre le cancer du sein.

Sous le nom de Ruban Rose, Swiss Fencing veut diffuser un concept d’escrime therapeutique tout en chercahnt la collaboration du milieu médical publiqie et privé, des associaciation contre le cancer afin d’avoir un porhjet natinal à l’image de ce qui se passe en France avec le projet RIPOSTE.

Retour haut de page