Sport Elite et Armée

Le concept de promotion du sport d’élite a pour objectif d’harmoniser au mieux le sport d’élite avec l’ensemble du service militaire. Swiss Fencing se réjouit de la collaboration avec les forces armée. Nombreux escrimeurs suisses ont pu bénéficier de cette collaboration : Max Heinzer, Elia Dagani, Angeline Favre,…

 

 

L’armée soutient les athlètes d’élite dans leurs objectifs internationaux avec trois secteurs de promotion:

  • Ecole de recrues pour sportifs d’élite;
  • Cours de répétition en vue des JO / Championnats du monde;
  • Postes pour militaires contractuels sportifs d’élite.

Toutes les offres sont également ouvertes aux femmes et aux hommes.
L’ER pour sportifs d’élite dure 18 semaines. Pendant cette période, les recrues suivent l’instruction de base générale (IBG) selon un système de formation modulaire avec les contenus de formation suivants : les formes militaires, le service sanitaire et la formation de chauffeur. Cette formation est suivie d’un stage de deux semaines pour devenir moniteur de sport militaire (MSM). Dans l’instruction de base spécifique à la fonction (IBF), l’accent est principalement mis sur l’amélioration des performances. Le développement individuel est soutenu de manière ciblée avec les blocs d’entraînement que sont le media training, la formation aux massages, les cours d’anglais, l’entraînement mental et les inputs sur le dopage, la nutrition et la régénération.

Pendant toute la durée de l’entraînement à Macolin, les athlètes ont accès aux infrastructures de l’OFSPO en plus du soutien personnel fourni par le centre de compétences du sport de l’armée.

Dès le 1er janvier 2020, les nouveautés suivantes seront mises en œuvre :

  • L’ER se déroulera intégralement à Macolin;
  • D’ici 2023, la capacité de l’ER pour sportifs d’élite sera progressivement augmentée, passant aujourd’hui de 35 recrues à 70. La première augmentation aura lieu en 2020 avec deux fois 50 recrues par ER;
  • Après l’ER, les athlètes se voient proposer chaque année d’autres possibilités d’entraînement sous la forme de cours de répétition de plusieurs semaines (pour se préparer aux JO ou aux championnats du monde).

Enfin, depuis juin 2010, l’Armée emploie 18 sportifs d’élite comme militaires contractuels. Tous les sportifs d’élite incorporés à l’armée bénéficient, en tant qu’«athlètes qualifiés», d’aménagements particuliers pour s’entraîner

Retour haut de page