Anti-doping

Swiss Fencing s’engage sans réserve pour un sport sans dopage, apporte son soutien à prévention du dopage et entretient une collaboration active avec la Fondation Swiss Sport Integrity. Un respect rigoureux des règles antidopage permet de protéger les athlètes, la fédération et l’ensemble des clubs.
Les dirigeants de Swiss Fencing tient à ce que les athlètes, les entraîneurs hommes et femmes, les chefs d’équipe et le personnel médical connaissent les règles et s’engagent pour un sport propre.

Qu’entend-on par «dopage»?

Pas seulement la présence de substances interdites dans le corps, mais également sa possession, le refus de se soumettre à un contrôle ou le non-respect de l’obligation de renseigner (whereabouts) sont interdits au sens du Statut concernant le dopage de Swiss Olympic.

Pour en savoir plus sur les onze situations concrètes.

Les athlètes portent la responsabilité!

La Strict Liability (responsabilité objective) constitue la base de la prévention antidopage. Elle stipule que les sportives et les sportifs sont seuls responsables qu’aucune substance illicite ne puisse pénétrer dans leur corps et qu’aucune méthode interdite ne soit utilisée.

En savoir plus sur les droits et obligations.

Toujours vérifier les médicaments!

Avant d’absorber des médicaments, les athlètes sont toujours tenus de s’assurer qu’ils ne contiennent pas de substances interdites. Global DRO fournit des informations sur les médicaments facilement accessibles – il suffit d’aller sur www.sportintegrity.ch ou d’utiliser l’application mobile.
(Apple Store | Google Play)

Télécharger maintenant!

Risque de dopage – Suppléments nutritionnels

Les compléments et les suppléments alimentaires peuvent contenir des substances interdites. La prise de ces substances implique donc un risque de violation involontaire des règles antidopage. Afin de réduire ce risque, il est recommandé de faire preuve d’une grande prudence dans le choix des produits.

Plus d’informations​​​​​​​ concernant le risque de dopage lié aux suppléments alimentaires.

Retour haut de page