L’équipement

L’escrime sportive exige un équipement obligatoire.
L’équipement d’escrime comprend une tenue (protection du corps, de la main, de la tête), une arme (épée, fleuret, sabre).

La tenue

Pour les compétitions internationales sénior, la tenue complète (veste, sous-cuirasse et pantalon) doit être à la norme 800 N et est fabriquée en textile technique (tressage serré, parfois du kevlar). Le nom, ainsi que la nationalité des tireurs, doit être imprimé en bleu, au dos de la veste , pour les compétitions.

Le gant

Le gant, en cuir ou en tissu synthétique, protège la main. Il comporte une “manchette” qui empêche la pénétration de la lame adverse dans la manche de la veste. (Le gant est porté par la main armée. L’autre main n’est pas protégée.)

Le masque

Le masque d’escrime sportive est composé d’une grille métallique qui protège le visage et les côtés (parfois remplacé par un matériau synthétique transparent), d’une “bavette” (partie textile qui protège le cou) et de sangles textiles (pour maintenir le masque en place). Le masque dépend de l’arme utilisée : pour la pratique de l’épée, le masque n’est pas électrifié, ce qui est la règle pour le sabre et le fleuret.

Le fil de corps

Pour les tireurs équipés d’armes électrifiées, un fil de corps est nécessaire : il relie l’épée au circuit d’enregistrement des touches. Il se branche par trois broches. On le passe sous les vêtements, on le branche à l’arme d’un côté, et à l’enrouleur de l’autre. Au fleuret et au sabre, le fil de corps relie également la cuirasse électrique grâce à une pince crocodile.

Retour haut de page