Conseils aux parents

Conseils aux parents

Les informations qui figurent sur cette page s’adressent aux parents d’escrimeurs, aux entraîneurs  et aux responsables dans les clubs. Il important d’intégrer les parents dans le processus de formation dès les premiers pas de leurs enfants dans l’univers l’escrime, puis plus tard quand ils évolueront comme juniors dans le sport de masse ou de performance. Les clubs et les entraîneurs devraient dialoguer régulièrement avec les parents et organiser des soirées ou des ateliers pour eux. Il faudrait aussi systématiquement former les parents dans le coaching avant et après les compétitions et dans la planification de l’entraînement à long terme. 

Partciper à une compètition ” pour un jeune, ce n’est pas simple. Et ça ne l’est pas non plus pour un parent… et ce, quel que soit le sport qu’il pratique. Il nous a donc semblé important :

  • de clarifier et d’écrire des règles incontournables pour les parents présents sur les compétitions. Cela pourra paraître surprenant mais parfois, nos maîtres d’armes et moniteurs ont plus de travail, et de difficultés à “gérer” les parents que les jeunes, le transport, les matches, l’arbitrage et l’équipement réunis. 
  • Et pour ceux qui se posent la question est-ce que je peux venir en compétition ? Bien sûr, venez, vous vivrez des moments intenses, vous serez un précieux soutien pour votre enfant: voici quelques conseils pour que votre enfant, et vous-même profitiez au mieux de ces moments sportifs !

Car si vous êtes leur guide, leur coach dans la vie. vous n’êtes pas leur coach en escrime, même si vous avez été sportif de haut niveau (ou pas). Or la recette du succès sportif est un mélange délicat dans lequel le soutien des parents est essentiel, à condition d’être bien dosé. Pour le bien-être de votre enfant, pour que nos clubs restent des lieux où il fait bon vivre (ensemble), voici donc nos conseils amicaux !

Comportements positifs :

  1. Privilégiez l’effort et le travail plutôt que les résultats
  2. Développez progressivement l’autonomie de votre enfant
  3. Soutenez sans jamais intervenir dans les matchs 
  4. Restez positif après une défaite, votre rôle est de l’encourager
  5. Soyez à l’écoute de votre enfant et laissez-le s’exprimer.
  6. Faites confiance au maître d’armes
  7. Soutien logistique, encouragements, partaged’émotions

Comportements à éviter :

  1. Ne dramatisez pas la défaite (et ne glorifiez pas excessivement la victoire).
  2. Intervenir pendant un match est strictement INTERDIT
  3. Ne cherchez pas des excuses à votre enfant
  4. N’augmentez pas par votre attitude le stress de la compétition
  5. Ne culpabilisez pas votre enfant sur les efforts que vous faites pour lui
  6. N’utilisez ni l’ironie, ni la comparaison avec les performances de ses camarades
  7. Ne mettez pas votre enfant sur un piédestal

Quel parent êtes vous ?

Parent fanatique

  • Je suis très préoccupé par la victoire ou la défaite de mon enfant. 
  • Si mon enfant fait du sport, c’est parce qu’il aime gagner des médailles et des trophées. 
  • Mon enfant a tout le potentiel pour aller en coupe du monde ou même aux JO. 
  • Après un an de pratique, mon enfant tire déjà mieux que d’autres enfants plus expérimentés que lui.
  • Lorsque mon enfant échoue, j’ai honte de lui mais également un peu de moi. 
  • J’espère que mon enfant ira plus loin que moi dans sa carrière sportive.

Parent excité

  • Je donne des conseils à mon enfant pendant l’entraînement ou la compétition. 
  • Il m’arrive parfois également de donner des conseils et instructions aux maîtres d’arme, ou d’intervenir dans l’arbitrage. 
  • Si mon enfant se blesse, j’entre immédiate ment sur la piste. 
  • J’ai fait de l’escrime, je donne donc quelques leçons à mon enfant en dehors de la salle d’armes. 
  • Mon enfant m’a déjà dit que mes conseils le dérangeait.

Parent absent

  • Je n’assiste jamais à ses compétitions. 
  • Je ne connais pas les règles de l’escrime. 
  • J’ai beaucoup de mal à m’intéresser à l’escrime. 
  • Je ne connais pas les camarades du club ni le maître d’arme de mon enfant.
  • Pendant une compétition, je suis distrait, je lis, je travaille sur mon ordinateur, je n’encourage pas mon enfant. 
  • Je ne participe jamais aux déplacements collectifs ni au moments conviviaux de l’association.

Parent supporter

  • Je connais un peu les règles de l’escrime 
  • J’encourage mon enfant aux moments appropriés (pendant les temps morts, avant et après la compétition) 
  • Je respecte les décisions prises par les arbitres. 
  • J’accepte que mon enfant soit aussi remplaçant. 
  • Je laisse mon enfant décider s’il veut pratiquer sa discipline sportive en compétition.
  • Je transmets à mon enfant les valeurs du sport : respect et fair-play

Retour haut de page